DRAGON

MAINS[1]

L’ATRAPUNCTURE


L’Atrapuncture est née, il y a plus de 4200 ans, d’une petite communauté chinoise, située au Nord-Ouest de la chine, dans « la vallée du T’Chan-Chaï », dite vallée des combattants.


Pour la sauvegarde de son peuple, chaque Maître du T’Chan-Chaï, inspiré de la divinité Shiva, développa au fil des siècles, des techniques de combats des plus efficaces et devint ainsi un peuple de combattants mercenaires.


Les combats et les blessés se multipliant, il leur fallut trouver une méthode efficace pour rétablir les guerriers et leur permettre d’être rapidement opérationnels.


Des prisonniers servirent pour l’expérience.

De là naquirent les prémices de la méthode

des « Points du Dragon », efficace, indolore, rapide, basée sur la logique du corps.


Toujours dans un souci de perfection, après

l’Art de « casser » et l’Art de « réparer »,

une troisième méthode ressortit de cette union :

le « Tin-Ghi », rééduque le corps par des gestes logiques, simples, fortifiant les articulations et les muscles en respectant les tendons et les ligaments. Travail harmonieux d’enchainements de mouvements lents.



Afin de protéger leur souveraineté, seul le B.a.ba des trois techniques fut divulgué, l’exclusivité des découvertes fut gardée secrète par chaque Maitre du T’Chan-Chaî et transmise de père en fils.



Chaque génération apporta sa contribution, développant et affinant chaque méthode.



Le dernier Maître du T’Chan-Chaï, Tiao Tschin, septuagénaire, sans descendant, animé par la volonté de transmettre et guidé par son instinct, arriva en France dans les années 70 et initia Bernard Delémont qui devint le premier Maître Européen.


Sa mission terminée Tiao Tschin reparti chez lui, laissant son disciple à sa nouvelle destinée, porteur des connaissances d’une très grande richesse, de tout un peuple, toute une dynastie depuis des milliers d’années.


Le non de la méthode « les points du dragon » laissa place au nom plus européanisé


d’ « ATRAPUNCTURE »


ATRA pour Attraper avec les doigts le mal,


PUNCTURE la douleur par des points.



Bernard DELEMONT, unique descendant, installé actuellement en Charente Maritime, enseigne et pratique ces trois disciplines dont l’efficacité n’est plus à prouver, sa logique permettant de s’adapter à chaque nouveau cas.